Quelles sont les démarches auprès du notaire quand on réalise un prêt entre particulier ?

Il arrive dans la vie de devoir faire face à des imprévus, comme du matériel qui tombe en panne, qu’il s’agisse d’électroménager, d’informatique, ou encore de la voiture familiale. Dans ce genre de situation, il est souvent difficile de se passer longtemps de l’objet défaillant. Seulement, lorsque ce dernier a besoin d’être totalement remplacé, ou nécessite de réaliser des réparations coûteuses, il faut pouvoir disposer du budget qui le permette. Or, même si vous avez une petite somme d’argent de côté, elle ne suffira pas pour faire face à votre dépense imprévue cette fois-ci. Dans la mesure où l’idée de recourir à un crédit à la consommation, et payer des taux d’intérêt ne vous enchante pas, vous pensiez demander de l’aide à l’un de vos proches. Comme c’est la première fois que vous demandez un prêt de plusieurs milliers d’euros à un particulier, vous tenez à sécuriser cet emprunt auprès d’un notaire. Découvrez tout de suite comment s’y prendre pour faire votre emprunt le plus sereinement possible.

Pret entre particulier notaire, comment ça marche ?

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les prêts entre particuliers sont assez courants en France. Nombreux sont ceux qui ont besoin d’un petit coup de pouce financier, mais qui souhaitent absolument éviter de s’engager auprès d’un organisme financier, qui peut imposer un taux d’intérêt élevé. Aujourd’hui, les Français se tournent vers leurs amis, leurs familles, ou vers des plateformes de particuliers pour faire un emprunt. Si l’on peut naturellement se dire que pour un crédit fait auprès d’un proche, il n’y a pas nécessairement besoin d’une trace écrite, la réalité est quelque peu différente. 

A lire également : Il y a-t-il un minimum d'emprunt pour un crédit conso ?

pret entre particulier notaire

Ne serait-ce que pour prouver la bonne fois du prêteur et de l’emprunteur, il est plus sûr de remplir certains documents qui consignent les conditions du prêt. D’ailleurs, la loi indique qu’il est obligatoire de rédiger un écrit lorsque le montant du prêt dépasse 1 500 €. Pour cela, deux documents sont reconnus officiellement : le contrat de prêt et la reconnaissance de dettes. Il est d’ailleurs possible de télécharger des imprimés officiels sur le site du service public. Sur ces documents, il faudra préciser les informations suivantes :

A voir aussi : Est-ce utile de faire appel à un courtier

  • L’identité des deux parties ;
  • La montant prêté ;
  • Les conditions du prêt : durée, montant des mensualités remboursées ;
  • Le taux d’intérêt s’il y en a un. Le cas échéant, il faudra également l’indiquer pour qu’aucune des parties ne revienne dessus.

Une fois ce document rempli, c’est le prêteur qui conservera l’original, et qui fournira une copie à l’emprunteur. Pour sécuriser davantage cette action, vous pouvez faire appel à un notaire, afin que ce dernier enregistre l’acte. Ainsi, l’emprunt est totalement encadré, et validé par une autorité compétente. Si cette étape n’est pas obligatoire, elle est cependant fortement conseillée, d’autant plus lorsqu’il s’agit de sommes élevées, comme un apport pour une maison, ou le financement d’un véhicule neuf. Le notaire prélèvera une commission sur la somme prêtée, mais vous assurera une bonne gestion de cet emprunt, et pourra vous conseiller si nécessaire.

vous pourriez aussi aimer