Quel est le taux maximum d’endettement ?

5

L’ une des étapes d’un projet immobilier consiste à construire un dossier de crédit immobilier auprès des agences financières. Ce fichier aidera à savoir s’il est possible pour l’acheteur de réaliser un projet d’achat immobilier ou d’investissement. L’une des conditions d’obtention des fonds demandés est le taux d’endettement maximal.

Qu’ est-ce que c’est, et comment le calculer ? Quelle est l’utilité de ce ratio d’endettement et dans quelle mesure il jouera dans un projet immobilier ?

A découvrir également : Quel salaire pour emprunter 1 million ?

Quel est le taux d’endettement maximal ?

Le taux d’endettement maximal est un indicateur fort pour déterminer la capacité de prêt pour un prêt immobilier. Il s’agit de la part du revenu net mensuel qu’un emprunteur peut allouer au remboursement d’un crédit immobilier sans risque d’endettement. La détermination de ce taux vous permet de savoir quel montant total l’acheteur peut emprunter

Le taux d’endettement est toujours exprimé en pourcentage. Le mesure la différence entre les recettes de trésorerie, comme les salaires, appelés revenus globaux, et les sorties de trésorerie, à savoir les coûts fixes mensuels.

A voir aussi : Quand Est-il intéressant de Renegocier son prêt ?

En général, les banques estiment que le taux d’endettement maximal que l’acheteur peut réclamer est de 33%. Cela représente un tiers de son revenu mensuel, qui sera alloué pour le remboursement de la durée du prêt. Cependant, aucun règlement juridique ou bancaire ne détermine ce taux.

L’ excédent est appelé « restes à vivre ». C’est l’argent qu’il restera pour que l’acheteur puisse vivre après avoir payé son échéance mensuelle. Il s’inscrit dans le calcul du tarif.

Testez notre outil pour calculer votre capacité de prêt

Comment calculer votre taux d’endettement pour un achat immobilier ?

Pour calculer son taux d’endettement maximal, l’acheteur doit être conscient des deux éléments qui déterminent sa capacité de prêt.

  1. Tout d’abord, ses revenus. Seul le revenu régulier est inclus dans le calcul du taux : salaire net, bénéfice d’une entreprise potentielle, taux de location de logements locatifs, pensions, rentes, etc. Mais l’aide sociale ne doit pas être oubliée.
  2. Puis ses dépenses. Ils comprennent des coûts mensuels fixes tels que le loyer, les pensions ou d’autres crédits (prêt automobile, crédit à la consommation, prêt étudiant, etc.).

Une fois ces données recueillies, il convient d’appliquer cette formule pour obtenir le ratio d’endettement maximal : montant des paiements mensuels autres charges mensuelles fixes x 100/revenu (salaire net autres revenus financiers fixes) = intérêts de la dette.

Exemple : un acheteur a un revenu total de 3 500 euros par mois et est confronté à des frais mensuels de 550 euros plus le remboursement d’un crédit dont les versements mensuels s’élèveront à 400 euros par mois. Le taux d’endettement réel est de (400 550) x 100/ 3 500 = 28%.

Cependant, soyez prudent avec quelques petites subtilités. Les coûts fixes de loyer ne sont pas pris en compte dans le calcul du prêt lorsque l’achat de biens immobiliers est une résidence principale.

Pour les revenus locatifs, les banques peuvent appliquer un calcul différent. Seul un courtier peut fournir des informations sur la méthode de calcul suivie par chaque banque en fonction de la situation de l’acheteur.

Lire : Investissement locatif non contribué : est-ce possible ?

Les conditions particulières du taux d’endettement

Le seuil de 33 % est ajustable en fonction des situations personnelles. La banque prend en compte la capacité de prêt dans son ensemble. Comprend également la capacité d’épargne, le statut professionnel, l’âge, la cotisation, la gestion des comptes, etc. La banque peut donc accorder un prêt supérieur à 33% de dette, mais également inférieur.

Si Par exemple, le revenu de l’acheteur est faible, la banque ne prend pas en compte le taux de la dette, mais le quotient familial.

En outre, l’acheteur peut bénéficier de revenus variables, en raison de primes ou de commissions. Si le revenu supplémentaire est régulier, la négociation avec la banque est possible.

Enfin, bien que le revenu de l’acheteur soit très élevé, le ratio d’endettement de 33 % laisse parfois un très grand repos à vivre. Dans ce cas, le seuil peut être dépassé tant qu’il n’affecte pas le confort de vie de la maison.

Avec ces détails sur le taux d’endettement, le calcul est relativement facile dans de nombreux cas. Ainsi, l’acheteur peut remplir son dossier de crédit et le présenter aux banques afin d’obtenir un prêt immobilier. Dans le cas où le calcul s’avère plus compliqué que prévu, les agents immobiliers sont ici pour définir avec l’acheteur sa capacité de prêt et négocier avec les banques. Ensuite, l’acheteur peut être recherche de l’immobilier commencer, d’y vivre ou d’investir.

Testez notre outil pour calculer votre prêt

vous pourriez aussi aimer