Comment miner l’Ethereum ?

Depuis un certain temps, Ethereum privilégie le minage. Cette initiative vise à apporter une plus-value à son stock en circulation. Pour ce faire, les mineurs font usage du mécanisme Proof of Work (PoW). Grâce à celui-ci, ils conçoivent un nouveau bloc en solutionnant certaines équations mathématiques. À la place du PoW, Proof of Stake (PoS) est le mécanisme qui sera utilisé dans un futur proche. Le minage de l’Ethereum peut se faire par un intermédiaire d’un pool de minage ou par vous-même. Apprenez-en plus !

Qu’est-ce que le minage d’Ethereum ?

Le réseau Ethereum aide les mineurs à ajouter de nouveaux blocs. Cela intervient suite à une moyenne de 15 secondes. Comme résultat, les mineurs obtiennent 2 ETH et du gaz. En plus, ils reçoivent un bonus pour la sécurisation du réseau et la mise à jour du Ledger. Découvrez sur https://asicmining.fr/ d’autres informations importantes sur le sujet. Si le mineur parvient à résoudre un problème mathématique avec succès, il partage ce nouvel exploit avec les autres mineurs du réseau.

A lire également : Comment contacter Coinbase ?

Si au moins 51 % de ceux-ci approuvent la réponse, on ajoute le nouveau bloc à la blockchain. Cela annonce le début d’une nouvelle aventure pour les mineurs. Ces derniers sont appelés à trouver de solutions à un nouveau problème. Grâce à la décentralisation, le réseau Ethereum donne aux mineurs le droit d’avoir le libre contrôle sur la production de nouveaux coins. Il faut souligner cependant  que le mécanisme PoW limite le risque de mauvaise gestion.

A voir aussi : Un mineur de Bitcoin explique comment il gagne de l'argent

Quelles sont les limitations du minage d’Ethereum ?

L’Ethereum constitue l’une des meilleures cryptomonnaies qui existent. Il est doté d’un calendrier d’émission fixe. Pour chaque bloc ajouté au réseau, deux nouveaux coins en circulation sont émis. Le nombre de transactions, de participants actifs ou le prix n’influence pas l’offre. Si cette dernière est supérieure à la demande, il est possible qu’Ethereum devienne une monnaie susceptible de provoquer d’inflation.

Cependant, le calendrier d’émission est actuellement réduit à 2 ETH par bloc afin de limiter tout risque. En 2019, il était de 3 ETH par bloc et 5 ETH par bloc, deux ans plus tôt. Autrement dit, l’offre d’émission diminue considérablement. À la différence du Bitcoin, le puissant antminer E9 ne possède pas un nombre limité de coins. L’offre s’étend jusqu’à 18 millions d’ETH par an.

Comment miner efficacement l’Ethereum ?

Si vous envisagez de miner de manière efficace l’Ethereum, investissez dans le matériel de minage. Cela permet de rejoindre les meilleurs pools de minage. L’autre option, c’est l’achat d’un service de minage sur le cloud. Si vous voulez rejoindre un pool de minage d’Ethereum, il est important de vous assurer qu’il exploite une bonne électricité. Pour ce qui est du pool de minage choisi, renseignez-vous sur les conditions du contrat et la part de récompense.

Le minage autonome d’ETH n’est plus possible à cause de la difficulté exponentielle du minage. Les pools de minage et les services de minage sur le cloud à l’aide des services efficaces, quant à eux, sont acceptés. C’est de même pour d’autres sources nécessaires qui sont en mesure de vous protéger d’énormes pertes.

Les coûts associés au minage d’Ethereum

Lorsque vous envisagez de miner de l’Ethereum, il faut prendre en compte les coûts associés. Le matériel nécessaire pour le minage d’ETH peut être très cher, surtout si vous êtes débutant dans ce domaine. En plus du matériel, il faudra aussi prendre en compte les coûts d’électricité associés au fonctionnement constant des équipements.

Il faut bien évaluer le prix total avant de commencer à miner. Si votre budget ne permet pas l’achat des équipements nécessaires pour le minage efficace de l’Ethereum ou si vous voulez éviter ces dépenses initiales importantes, alors recourir aux services de cloud mining pourrait être une option intéressante et rentable.

N’oubliez pas que ces services peuvent avoir leurs propres frais et commissions qui doivent aussi être pris en compte lors du calcul des coûts globaux.

La question du coût dépendra largement des choix individuels quant au type d’équipement et/ou de service utilisé pour le minage, ainsi que sur la durée pendant laquelle vous comptez exploiter cette activité lucrative.

Les meilleures pratiques pour sécuriser votre activité de minage d’Ethereum

Vous devez garder à l’esprit que le minage d’Ethereum peut être une activité lucrative, mais elle n’est pas sans risques. Il y a des menaces potentielles pour la sécurité lorsqu’on s’engage dans cette entreprise.

La première étape pour assurer la sécurité de votre activité de minage d’Ethereum consiste à sécuriser votre équipement. Vous pouvez commencer par utiliser un logiciel antivirus fiable et en mettant à jour régulièrement tous les pilotes nécessaires afin d’éviter toute vulnérabilité.

Vous devez aussi prendre toutes les mesures possibles pour empêcher tout accès non autorisé aux données sur vos appareils, en utilisant des mots de passe forts et en évitant les réseaux Wi-Fi publics.

Une autre forme importante de sécurité consiste à sauvegarder régulièrement vos données, au cas où vous perdiez accidentellement certaines informations importantes ou si vous subissiez une attaque malveillante.

Il est recommandé qu’une fois votre Ethereum récolté, vous transfériez immédiatement ces fonds vers un portefeuille sécurisé. Les hackers cherchent toujours à s’emparer des cryptomonnaies stockées dans les portefeuilles virtuels accessibles via Internet. En suivant ces meilleures pratiques, vous devriez pouvoir miner efficacement et facilement l’Ethereum tout en minimisant d’éventuelles menaces liées à la sécurité.

vous pourriez aussi aimer