Comment protéger votre score de crédit ?

Pour un crédit immobilier ou un prêt à la consommation, certains organismes prêteurs utilisent le score de crédit pour évaluer la solvabilité des emprunteurs. Plus celui-ci est bon, plus vous avez de chances de profiter d’un emprunt auprès de votre établissement financier. Dès lors, il est important de protéger ce score afin de ne pas essuyer un refus après une demande. Découvrez ici comment y arriver.

Qu’est-ce que le score de crédit ?

Encore appelé credit scoring, le score de crédit est une donnée statistique développée par les Américains dans les années 50. Son utilisation en France est plus ou moins récente. Elle remonte à une vingtaine d’années.

A lire aussi : Quels sont les documents nécessaires pour obtenir un rachat de crédit immobilier

Le score de crédit permet de vérifier la solvabilité d’un emprunteur. Vous l’auriez compris, la donnée est plus utilisée par les organismes prêteurs que par les banques classiques. La raison est toute simple, les banques disposent d’assez d’informations sur les emprunteurs pour déterminer leur solvabilité.

Pour calculer le score de crédit, l’établissement va prendre en compte le taux d’endettement, le reste à vivre, l’apport personnel, la durée de remboursement du crédit, les incidents de paiement, l’épargne constituée, etc.

A lire en complément : Le crédit en ligne en 3 mots : la transparence, la rapidité et la simplicité

Quel est le bon score qu’il faut avoir ?

Il faut rappeler que les données entrant en ligne de compte pour le calcul du score de crédit varient d’un établissement financier à un autre. Néanmoins, les notes considérées pour déterminer la situation de l’emprunteur sont les mêmes.

Après calcul, lorsque vous obtenez un score de crédit de 300, vous êtes un mauvais emprunteur. Il sera très difficile d’avoir un prêt auprès de l’organisme prêteur. Avec un score de crédit allant de 660 à 724, vous êtes un bon emprunteur. 850 est le score maximal qu’un emprunteur puisse avoir. Avec une telle note, il s’agit d’un très bon profil.

De même, retenez que les notes accordées à chaque facteur entrant dans le processus du calcul varient également. Le facteur « bon apport personnel » n’aura pas la même note que « bonne épargne constituée ». Autant dire qu’il s’agit d’un processus de calcul complexe, mais très fiable.

Protéger son score : comment s’y prendre ?

score de crédit

La protection d’un score de crédit n’a rien de difficile. Il suffit par exemple de connaître tous les facteurs entrant dans son calcul afin de s’y conformer. Dans un premier temps, il sera nécessaire de rembourser vos dettes en cours. Autrement, votre score de crédit pourrait être négativement impacté lors d’une demande de prêt.

Si vous n’avez pas une bonne épargne, ce sera l’occasion de la constituer. En effet, cela vous permet d’optimiser votre score. Votre reste à vivre devra également être conséquent. Après la soustraction de vos charges fixes, vous devez avoir un revenu vous permettant de mener une vie saine et décente. En gros, votre taux d’endettement ne doit pas excéder 30 %. Cela signifie que moins du tiers de vos revenus est destiné à rembourser vos dettes.

Si vous comptez protéger votre score, évitez tous les facteurs portant atteinte à la pertinence de votre dossier. Être fiché au FICP, avoir des retards de paiement et avoir une situation financière instable sont autant de facteurs pouvant baisser votre score.

Contrairement aux idées reçues, une faible note n’induit pas systématiquement un refus. Les organismes prêteurs vont plutôt exiger des hypothèques ou d’autres garanties contraignantes.

Comment vérifier son score de crédit ?

Vous devez vérifier régulièrement votre score de crédit afin d’être au courant des éventuelles erreurs et fraudes. Pour cela, il existe plusieurs moyens.
La première option consiste à demander un rapport auprès d’une agence de notation. Les trois principales agences sont Equifax, TransUnion et Experian. Selon la loi française, chaque citoyen a le droit de demander gratuitement un rapport annuel à ces entreprises. Vous pouvez aussi en obtenir plus si vous êtes victime d’une fraude ou si une banque refuse votre dossier pour une raison liée à votre score.
Une autre méthode consiste à utiliser des sites spécialisés tels que Credit Karma ou Credit Sesame qui proposent une analyse gratuite du score tout en fournissant des recommandations personnalisées pour l’améliorer. Il faut être vigilant car certains sites peuvent se révéler peu fiables ou même malveillants.
Certainement le moyen le plus simple est celui offert par les applications mobiles telles que Mint ou NerdWallet qui permettent non seulement aux utilisateurs d’accéder instantanément à leur score mais aussi d’avoir des conseils sur mesure pour améliorer leur cote personnelle rapidement. Avant toute demande de prêt important (tel qu’un emprunt immobilier), les erreurs doivent être signalées immédiatement afin qu’elles soient corrigées dans les plus brefs délais pour ne pas impacter votre demande de prêt.

Les erreurs à éviter pour préserver son score de crédit

Maintenant que nous avons abordé les solutions pour protéger votre score de crédit, il est temps de parler des erreurs à éviter. Voici quelques-unes des pratiques courantes qui peuvent nuire à votre cote personnelle :

Le non-paiement d’une facture peut avoir un impact sévère sur votre score de crédit. Vous devez toujours payer vos dettes en temps et en heure.

Les banques et agences financières tiennent compte du nombre de demandes par rapport aux demandes acceptées lorsqu’ils examinent une demande, car cela indique la probabilité qu’un individu rembourse sa dette. Les candidats doivent donc être conscients du risque d’obtenir plusieurs prêts simultanément.

L’utilisation maximale autorisée (taux d’utilisation) pour chaque carte doit être inférieure à 30% pour maintenir une bonne cote. Si vous dépassez cette limite, cela peut signifier que vous êtes confronté(e) à des difficultés financières.

N’enfermez pas tout le solde restant sur vos cartes de crédit jusqu’à ce que le mois suivant commence

Bien qu’il puisse sembler judicieux d’attendre la fin du cycle avant de commencer à rembourser l’avance après l’introduction mensuelle, cela peut aussi entraîner une augmentation significative dans le taux d’intérêt associé au montant emprunté.

Vous devez surveiller régulièrement votre score afin d’être conscient des erreurs et fraudes potentielles. Vous devez faire preuve de prudence financière telles que le paiement en temps et en heure, la limitation du nombre de demandes simultanées ou l’utilisation minimale des cartes de crédit.

vous pourriez aussi aimer