La meilleure solution de paiement en ligne pour son e-commerce

Outre l’optimisation de sa boutique en ligne, la mise en place de la meilleure solution de paiement doit être une priorité pour un entrepreneur qui se lance dans le commerce sur Internet. Un dispositif sûr, rapide et facile à utiliser booste le taux de conversion, augmente le chiffre d’affaires et garantit une expérience d’achat fiable au consommateur.

Solution de paiement en ligne : quel rôle pour son site e-commerce ?

La solution de paiement joue un rôle majeur dans la réussite d’une vente sur Internet. Il s’agit d’un véritable pilier pour le site marchand.

Lire également : Optimiser votre système de gestion grâce à la centralisation des opérations

Définition et fonctionnement

Une solution de paiement sécurisé permet aux clients de protéger leurs transactions en ligne et de profiter d’une expérience d’achat sereine. En contrepartie, le commerçant reçoit directement la somme correspondante sur son compte bancaire. Elle crypte toutes les données liées à la transaction financière et vérifie les autorisations de paiement ainsi que la carte ou la méthode utilisée par le consommateur. Il est, en effet, essentiel de fournir une expérience d’achat fluide, fiable et sécurisée aux consommateurs.

Le prestataire de services de paiement

Quel que soit le mode de règlement proposé sur la plateforme, le e-commerçant se voit dans l’obligation de passer par un PSP, c’est-à-dire un prestataire de services de paiement. Le rôle de cet intermédiaire consiste à mettre en place une page web qui établit le lien entre le site e-commerce et les banques concernées. Le choix d’un PSP se base sur plusieurs critères, pour ne citer que les méthodes acceptées, les frais de transaction, l’intégration au CMS, les devises acceptées, la rapidité du règlement, le service d’assistance ainsi que la qualité des prestations.

Lire également : Focus sur la mesure de la pureté des métaux : l’or et le carat

Se prémunir de l’abandon de panier

Une expérience client sans tracas et entièrement sécurisée permet au e-commerçant d’éviter les abandons de panier. D’après la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), plusieurs raisons poussent 3 consommateurs sur 4 à renoncer à leur achat :

  • un processus de paiement relativement long ou complexe ;
  • un sentiment d’insécurité au moment de fournir ses informations bancaires ;
  • des options de règlement limitées.

Quels avantages pour le vendeur ?

Le système de paiement sur Internet comporte de nombreux atouts pour le vendeur. En proposant des modes de règlement fiables, vous protégez les informations financières de vos clients, tout en prévenant les fraudes. La création d’un climat de confiance avec les consommateurs augmente les ventes et favorise le développement de l’activité commerciale dans la sérénité. Une solution fiable est aussi synonyme d’efficacité. Le traitement automatique des transactions implique un gain de temps considérable et facilite la gestion de l’entreprise. Disponible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, le dispositif permet de réaliser des ventes à tout moment, sans interruption.

Les différents types de solutions de paiement en ligne

De plus en plus d’internautes s’attendent à un large choix de modalités de paiement sur les boutiques e-commerce. Pour le e-commerçant, proposer diverses options sur son site augmente ses revenus de près de 30 %.

Une solution avec contrat de VAD

Dans le cadre d’un contrat de vente à distance (VAD), le e-commerçant passe un accord avec un établissement bancaire afin de mettre en place une sorte de TPE virtuel sur son site. La passerelle de paiement traite les transactions et procède à la vérification de chaque méthode utilisée. Outre les banques traditionnelles, d’autres opérateurs accrédités par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) proposent également la solution avec contrat de VAD.

Les PSP indépendants

Les prestataires de services de paiement indépendants proposent plutôt des solutions clés en main aux entreprises qui souhaitent se lancer dans le commerce sur Internet. L’offre se compose de plusieurs éléments comme les passerelles de règlement, les outils de gestion des fraudes ainsi que les options de personnalisation. Les méthodes de paiement sont variées afin de répondre au mieux aux besoins de la clientèle.

Les cartes de crédit et de débit

La carte bancaire de type CB, Visa Mastercard ou American Express est le moyen de règlement le plus populaire en Europe, aux États-Unis, en Inde et en Amérique latine. D’après un rapport Fevad de 2021, la carte bleue est utilisée dans plus de 80 % des achats sur Internet en France. Facile à utiliser, elle permet de régler le montant requis en toute simplicité. Le consommateur fournit les informations liées à la carte, à savoir le numéro PAN, la date d’expiration ainsi que le cryptogramme visuel qui s’affiche au verso dans un environnement sécurisé.

Les portefeuilles électroniques

Depuis quelques années, les portefeuilles électroniques de type PayPal, Google Pay et Apple Pay sont de plus en plus utilisés dans le commerce sur Internet. La rapidité et le haut niveau de sécurité sont leurs plus grands atouts. Dans un premier temps, le client est amené à s’enregistrer sur le site du fournisseur de portefeuille virtuel. Pour chaque transaction, il n’est plus nécessaire de renseigner ses informations bancaires. Tout se fait en quelques clics.

Le virement bancaire

Également connu sous l’appellation de transfert électronique de fonds (TEF), le virement bancaire est couramment utilisé dans le domaine du e-commerce en Europe et en Asie. Il s’agit de transférer directement la somme requise depuis le compte bancaire de l’acheteur vers celui du vendeur. D’après une étude menée par la Banque centrale européenne, cette méthode a représenté environ 45 % des règlements sur Internet dans l’Union européenne en 2020.

Le paiement différé

Le « Buy Now Pay Later » ou paiement différé permet au client de régler ses achats à une date ultérieure. Pour un site e-commerce, le dispositif est un excellent moyen de gagner la confiance de ses clients. Ces derniers ont la possibilité de renvoyer les articles qui ne leur correspondent pas, sans les payer, ou de confirmer l’envie d’acheter en réglant la somme demandée. Dans la majorité des cas, les achats du mois sont réglés en une seule fois, à une date précise.

Les critères de choix

Le choix d’un mode de règlement pour un site e-commerce ne se fait pas au hasard, mais se base sur un certain nombre de critères.

Définir ses besoins

La solution de règlement idéale répond aux besoins de votre e-commerce. Avant de se lancer, il est donc essentiel de se poser les bonnes questions. Les formules à proposer sur son site dépendent de plusieurs facteurs, notamment :

  • la clientèle cible, c’est-à-dire des particuliers, des professionnels ou les deux ;
  • le panier moyen attendu ;
  • le système d’abonnement ou de commission qui amortira rapidement le coût du PSP ;
  • la nécessité ou non d’une solution adaptée à l’international.

Les préférences des clients

Les habitudes des consommateurs permettent d’identifier la meilleure solution de paiement. Prenez donc le temps de vous renseigner sur la manière dont votre clientèle cible préfère régler ses achats ainsi que les différentes options proposées par la concurrence. Privilégiez également les méthodes couramment utilisées et acceptées dans leur région. Les données démographiques sont aussi une excellente référence. Un public jeune aura une préférence pour les portefeuilles électroniques. En revanche, les clients plus âgés resteront sur les modèles traditionnels comme la carte et les virements bancaires.

La sécurité

Le niveau de sécurité est un critère à ne surtout pas négliger au moment de choisir une solution de paiement sur Internet. Les transactions doivent s’effectuer dans un environnement fiable. Dans la pratique, la méthode idéale utilise le système d’authentification à deux facteurs, le chiffrement des données ainsi que la détection des fraudes.

Les tarifs

N’oubliez pas non plus les frais de transaction. Chaque dispositif a son propre coût. Il revient à l’entreprise de les mettre en balance avec les avantages liés à l’utilisation de chaque mode de règlement, pour ne citer que la satisfaction client et la hausse des taux de conversion. Renseignez-vous également sur les frais cachés qui portent généralement sur le minimum de facturation, les opérations inachevées ou les options payantes.

vous pourriez aussi aimer