Est-il possible de négocier son augmentation de salaire ?

Après plusieurs années de travail dans votre entreprise, vous avez remarqué que votre salaire ne vous correspond plus. Pour cette raison, vous vous demandez s’il est possible de négocier avec votre manager pour avoir une augmentation de votre rémunération. Hormis les exceptions, ce type de négociation est bien réalisable. Il faut cependant qu’elle soit faite dans les règles et dans certaines conditions pour être favorable.

Il est tout à fait possible de négocier l’augmentation de salaire

Lorsque vous travaillez dans une entreprise, vous avez la possibilité de négocier une augmentation de salaire. En effet, si vous pensez que votre travail concorde avec les tâches que vous effectuez et que vos responsabilités ont augmentées, vous pouvez demander une augmentation à votre employeur. Cependant, cette négociation se fera en fonction de vos performances, de la politique de fonctionnement de la société. À cela s’ajoute l’évolution du marché de l’emploi dans le domaine d’activité où vous intervenez.

A lire aussi : Quel est le rôle du bilan comptable ?

En plus de ces facteurs, il est primordial que vous vous prépariez en vous informant sur le salaire minimum dans votre entreprise et dans votre secteur d’activité. Il faut aussi que vous ayez des preuves de votre participation à l’évolution de la société et de vos performances.

Vous êtes libre de vous servir de justificatif de projets ou de réalisations menées à terme avec brio. Aussi, pour être sûr d’être entendu, il est nécessaire que votre demande d’augmentation soit faite de façon professionnelle et respectueuse. Elle doit également être réalisée au bon moment.

A lire aussi : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les impôts à Dubaï

À quel moment faut-il négocier une augmentation de salaire ?

La négociation pour l’augmentation de votre salaire auprès de votre employeur peut être réalisée à plusieurs moments. C’est à vous de choisir celui qui vous convient le plus.

Au cours de l’entretien annuel d’évaluation

L’entretien annuel d’évaluation permet à l’entreprise, à travers son manager, de réaliser avec chaque salarié le bilan de l’année écoulée. C’est aussi à cette occasion que l’employeur vous parle de ses attentes, de ses projets, de ses envies et de ce qu’il prévoit pour l’employé que vous êtes. Lors de la seconde partie de cet entretien avec son employeur, le salarié a la possibilité de faire sa demande d’augmentation de salaire. Il faut donc préparer les arguments nécessaires afin que votre négociation se déroule bien.

Par ailleurs, il faut noter que certaines entreprises n’acceptent pas que la négociation en vue d’obtenir une augmentation de salaire soit faite lors de l’entretien annuel d’évaluation. Il faut donc vous renseigner sur la politique de fonctionnement de votre société avant de le faire.

Si après investigation, vous êtes dans le cas, il vous suffit de prendre un rendez-vous avec votre manager pour négocier le nouveau montant de votre salaire. Aussi, certains recommandent de ne pas le faire lors de l’entretien même si l’entreprise l’autorise. En effet, en cas de refus, beaucoup considèrent que la séance, c’est mal déroulé. Cela altère l’objectif principal de la rencontre.

Après l’entretien annuel d’évaluation

augmentation de salaire

Si vous n’avez pas eu l’occasion de procéder à la négociation de l’augmentation de votre rémunération lors de l’entretien annuel d’évaluation, vous pouvez le faire après. Après une formation diplômante ou qualifiante, vous êtes plus performant et vous endossez plus de responsabilités.

C’est l’un des arguments tangibles dont vous pouvez vous servir pour demander une augmentation de salaire à votre manager. Si vous avez la chance que l’entreprise vous fasse monter en grade, n’hésitez pas à profiter de la bonne ambiance de travail pour prendre rendez-vous avec votre manager.

L’objectif ici est de montrer la valeur de la contribution que vous apportez à l’entreprise tant sur le plan qualitatif et quantitatif. C’est le moment de prouver que vous avez réellement droit à cette augmentation de salaire. Prenez le temps de travailler vos arguments afin de vous faire comprendre facilement et votre discours qui doit être fluide et précis.

Après l’obtention d’une promotion

Normalement, vous n’avez pas besoin de demander une augmentation de votre salaire après une promotion. En règle généralement, lorsque vous montez en grade, votre salaire monte automatiquement. Cependant, il peut arriver que les choses ne se déroulent pas de cette façon.

Dans ces conditions, vous pouvez profiter de ce changement de poste ou de fonction pour négocier votre augmentation de votre salaire. L’un des arguments à utiliser ici est celui qui stipule que l’accroissement de la charge de travail s’accompagne de meilleures conditions de travail et d’une nouvelle rémunération. Cela vous donne l’occasion de négocier pour un nouveau poste ou pour des avantages bien plus considérables avec votre manager.

Les arguments à présenter pour réussir sa négociation d’augmentation de salaire

Pour réussir la négociation de votre augmentation de salaire, il faut des arguments solides à présenter à votre employeur. Voici quelques-uns qui pourraient vous aider dans cette démarche :

Il peut être judicieux de mettre en avant vos réalisations et les succès que vous avez obtenus au sein de l’entreprise depuis votre arrivée. Effectivement, ceux-ci permettent à votre manager de mesurer la valeur ajoutée que vous apportez et justifient donc une revalorisation salariale.

Dans certains secteurs ou métiers, les évolutions du marché peuvent impacter le niveau des rémunérations pratiquées. Il peut alors être pertinent d’appuyer sa demande sur ces éléments factuels afin d’obtenir un ajustement correspondant aux standards actuels.

Si vous avez suivi une formation complémentaire ou obtenu un diplôme pendant vos heures non-travaillées, cela peut aussi jouer en faveur d’une augmentation de salaire. Votre investissement personnel prouve votre motivation ainsi que votre engagement vis-à-vis de l’entreprise et renforce ainsi la pertinence de votre demande.

Si le périmètre ou le niveau des missions confiées a augmenté sans une modification concomitante du contrat initial (poste occupé), c’est aussi un signe qu’il faut s’attendre à une juste récompense salariale.

En cas d’inflation ou d’une augmentation générale du coût de la vie, il peut aussi être justifié pour un employé d’exiger une revalorisation salariale en adéquation avec ces nouveaux paramètres. C’est un argument tangible qui peut appuyer votre demande.

Il faut rester professionnel lors de cette négociation. Évitez les arguments trop personnels tels que vos problèmes financiers ou le fait que vous pensez mériter cet argent pour améliorer votre qualité de vie. Axez vos demandes sur les éléments factuels qui valorisent votre travail dans l’intérêt commun.

Concrètement, avoir des arguments solides ne garantit pas obligatoirement l’accord escompté par son manager. C’est pourquoi avant tout rendez-vous avec celui-ci, prenez soin d’envisager plusieurs scénarios et prévoyez notamment comment rebondir face au refus éventuel.

Les erreurs à éviter lors d’une négociation d’augmentation de salaire

Lorsque l’on demande une augmentation de salaire, pensez à bien vous préparer. Voici quelques-unes des erreurs à éviter :

La préparation est essentielle lorsqu’il s’agit de demander une augmentation. Il ne suffit pas simplement de dire que vous méritez plus d’argent, vous devez être en mesure de démontrer pourquoi. Prenez le temps de rassembler des preuves tangibles telles que vos réalisations passées, les attentes du marché ou encore les responsabilités supplémentaires que vous avez prises depuis votre embauche.

Le langage corporel peut faire toute la différence dans la manière dont votre demande sera perçue par votre interlocuteur. Évitez les gestes nerveux ou trop agités ; restez calme et utilisez un ton professionnel et confiant.

La négociation salariale est aussi une affaire d’écoute active. Écoutez attentivement les arguments de votre manager, même s’ils ne vont pas dans le sens souhaité, afin de mieux comprendre ses attentes et préférences. Prenez le temps d’y répondre pour exprimer votre point de vue avec pertinence.

En fin de compte, il est toujours possible qu’un refus soit prononcé lors d’une demande d’augmentation salariale. Il faut alors voir cette occasion comme un feedback constructif qui permettra à chacune des parties impliquées d’identifier les axes possibles pour améliorer la collaboration ainsi que la valorisation du travail effectué par le collaborateur en question.

vous pourriez aussi aimer